PAS

14523

Titre

Plan d'action stratégique de gestion des problèmes environnementaux prioritaires du bassin du fleuve Sénégal (2017-2037)

Localisation

CRD-OMVS

Numéro accession

14523

Collectivité auteur

Langue

Fre

Ville édition

Editeur(s)

Collation

89 p., Tabl .,Carte, Fig.

Pays concernés

Résumé

Dans le bassin du fleuve Sénégal, l'état général de l'environnement est à la dégradation des conditions climatiques et des ressources naturelles. Plusieurs études et rapports ont été réalisés dans le cadre des changements induits par les aménagements du bassin du fleuve Sénégal. L'analyse de la problématique environnementale à travers le processus de l’analyse diagnostique transfrontalière (ADT) montre que l'augmentation importante des besoins en ressources de la population conjuguée avec la persistance des conditions climatiques défavorables et à des systèmes d'exploitation extensifs, entraîne une forte dégradation des ressources naturelles et de l'environnement. Sur la base des problèmes notés dans l’ADT, un Plan d’action stratégique (PAS) a été proposé. En effet, le PAS est un document négocié de politique environnementale. Il définit les domaines prioritaires d'action et les réformes nécessaires pour résoudre les problèmes environnementaux prioritaires (PEP) identifiés dans l'Analyse Diagnostique environnementale Transfrontalière (ADT) du bassin. L'objectif général du présent PAS est de doter l’OMVS et ses partenaires d'un outil de gestion transfrontalière durable de l'environnement du bassin du fleuve Sénégal. De façon spécifique, le PAS vise à : (a) proposer les actions et mesures prioritaires en vue de résoudre les problèmes environnementaux les plus urgents identifiés dans l'ADT ; (b) identifier les rôles et responsabilités des différents acteurs dans la mise en œuvre des actions retenues : (c) définir le cadre institutionnel et réglementaire ---et au besoin les réformes nécessaires- pour créer un environnement habilitant pour la mise en œuvre des mesures suggérées; (d) définir un plan d'investissement, de mobilisation des ressources financières et humaines pour la mise en œuvre des actions proposées.

Date édition

2017

13249

Titre

Plan d'action stratégique de gestion des problèmes environnementaux prioritaires du Bassin du fleuve Sénégal

Localisation

CRD-OMVS

Numéro accession

13249

Langue

Fre

Ville édition

Editeur(s)

Code projet

Projet de Gestion des Ressources en Eau et de l'Environnement du Bassin du Fleuve Sénégal

Collation

123 p., tabl., graph.

Pays concernés

Résumé

Dans le bassin du fleuve Sénégal, l'état général de l'environnement est à la dégradation des conditions climatiques et des ressources naturelles. Plusieurs études et rapports ont été réalisés dans le cadre des changements induits par les aménagements du bassin du fleuve Sénégal. L'analyse de la problématique environnementale montre que l'augmentation importante des besoins en ressources de la population conjuguée avec la persistance des conditions climatiques défavorables et à des systèmes d'exploitation extensifs, entraîne une forte dégradation des ressources naturelles et de l'environnement. Les manifestations de cette dégradation sont perceptibles à travers des phénomènes d'altération du potentiel productif des ressources (réduction des zones couvertes d'arbre et d'herbe, baisse de la fertilité des sols et celle des rendements agricoles, l'envasement et l'ensablement des lits des cours d'eau par l'érosion hydrique et éolienne, les pollutions ponctuelles des cours d'eau par les rejets d'intrants et de pesticides agricoles, etc.). La complexité du problème, aussi bien dans sa perception que dans les solutions éventuelles, vient de la multiplicité et de l'imbrication des causes de la dégradation des ressources. Les facteurs de dégradation des ressources productives sont aussi nombreux que variés. Les causes sont entre autres d'ordre technique, socio-économique, institutionnel ou politique. Il faut ajouter à ceux-ci le développement de l'individualisme égoïste qui empêche de percevoir les ressources naturelles comme de biens partagés dont la gestion échappe le plus souvent à un seul Etat.

Date édition

2008